Le ministère de la Sécurité publique (MSP), en collaboration avec le Laboratoire de géomorphologie et gestion des risques en montagne de l’UQAR et le ministère des Transports (MTQ), poursuit le travail d’analyse du risque associé aux chutes de blocs et aux glissements dans le roc entamé depuis 2018 à Saint-Fabien-sur-Mer.
Des problèmes techniques ont malheureusement retardé l’avancement du projet : néanmoins, l’installation du matériel de mesure et d’analyse étant maintenant chose faite, la collecte des données a pu commencer.
Le MSP, le laboratoire de géomorphologie et le MTQ veulent mettre en place à travers le cas de Saint-Fabien-sur-Mer une méthode cartographique, mais espèrent aussi transposer les connaissances acquises ici à d’autres régions du Québec confrontées au même problème.
Les données préliminaires devraient être présentées au printemps. Le rapport final est quant à lui attendu pour l’hiver 2022. Il comprendra une analyse de la stabilité de la paroi rocheuse et du talus d’éboulis.

Photo d’en-tête : TVA Nouvelles

Photo : le rocher qui s’est détaché en avril 2018. La photo avait été prise par le maire, Jacques Carrier.

Infos : MRC Rimouski-Neigette

L’image contient peut-être : plein air et nature

Il n'y a aucun commentaire actuellement.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs marqués (*) sont obligatoires.